top of page
MBL.jpg

Mozart Brain Activator

 

Le MBA est le puissant successeur de l’oreille électronique du professeur Tomatis et travaille très précisément dans les domaines problématiques révélés par le test d’écoute psychologique ou Brain Mapping.

Brain Activator

Au début des années 1950, le professeur Alfred Tomatis a commencé à élaborer un appareil pour soutenir thérapeutiquement ses recherches sur l'audition et la phonation En 1958, il présente cet appareil à l'Exposition Universelle de Bruxelles et reçoit une médaille d'or. Tomatis a eu l'idée d'appeler cet appareil “ Oreille Electronique” au cours d'une conversation avec un journaliste. L'inventeur a immédiatement interdit la réplication de son équipement, de sorte que les thérapeutes qu'il formait devaient acheter et utiliser son matériel. Jusqu'en 2000, l'institut Atlantis utilisait uniquement le matériel d'origine de Tomatis.

 

Jozef Vervoort, également élève de Tomatis, avait plusieurs idées pour élargir les fonctions de l'oreille électronique, comme par exemple l'amélioration de la voix. Vervoort a essayé d'utiliser les appareils disponibles, mais n'a pas vraiment progressé. Il a donc demandé de l'aide pour la mise en œuvre technique de ses idées. Deux collaborateurs de l'Université du Limbourg ont soutenu le projet, mais quelques années plus tard, ils ont exigé beaucoup d'argent pour le développement et une garantie d'achat de nombreux appareils. Vervoort a refusé.

 

Une coïncidence le met sur le chemin d’un professeur de la région de la Ruhr, dans le nord de l’Allemagne, enseignant à l’Université technique de Dortmund. Ils font équipe avec un étudiant de dernière année et une entreprise à Witten, et au début des années 2000, le premier Brain Activator est achevé. Avant le début du développement en 1999, toutes les idées pour le nouveau dispositif avaient été discutées entre Jozef Vervoort et Alfred Tomatis. Le fondateur de la thérapie qui porte son nom a accepté, par exemple, la possibilité d'adoucir la ligne étroite de 1000 Hz afin d’atteindre d’autres zones du cerveau, ainsi qu’à utiliser une qualité sonore de 24 bits.

 

Jozef Vervoort et ses collaborateurs ont rassemblé de nombreuses idées d’amélioration, notamment pour faciliter leur travail quotidien. La polyvalence de l’appareil est devenue évidente en 1996 quand un homme atteint de bégaiement est venu au Centre de Saint-Trond, espérant bénéficier de la thérapie. Il a pu être aidé. Avec une latence de 687 millisecondes, le délai entre les mots entendus et parlés a disparu et son bégaiement a disparu.

 

Les meilleures preuves du développement et du progrès de l’équipement se trouvent au Mozart-Brain-Lab. L’oreille électronique la plus ancienne construite par Tomatis remonte à 1972. Le prototype du Brain Activator était un appareil très lourd équipé de nombreuses connexions. Les nouveaux appareils sont parfaitement adaptés à la thérapie moderne.

 

La thérapie fait appel à des casques spéciaux et la musique de Mozart, le chant grégorien et la voix de la mère sont modifiés via un amplificateur et un système de filtrage à commande électronique. L’effet neurologique de la stimulation entraîne une amélioration de la perception auditive et une réorganisation du traitement auditif.

 

Jozef Vervoort a d'autres idées pour améliorer le Brain Activator à l'avenir. “Je veux accomplir encore plus avec la thérapie et surtout l'amener à un niveau encore plus élevé”, dit-il.

bottom of page